TOUS-SAINTS

           Chers frères et sœurs,

           Au cœur de l'automne, avec la fête de la Toussaint, notre regard se tourne vers le ciel, la maison du Père. Comme dit le chant « les saints et les saintes de Dieu s'avancent vers le roi des cieux, par leurs hymnes de joie ils célèbrent sans fin celui qui donne vie ! ». La fête de la Toussaint est donc joyeuse car elle nous rappelle notre vocation ultime : partager la joie et la vie de Dieu pour l'éternité dans la compagnie de tous les amis de Dieu ! Regarder vers le « ciel » ne signifie absolument pas être désincarné ou chercher à fuir nos responsabilités d'ici-bas. Il s'agit de voir plus loin que l'horizon de notre mort terrestre inévitable. L'enjeu est de faire grandir la fermeté de notre espérance – qui est bien plus qu'un simple espoir – afin de nous préparer au passage (c'est le sens du mot Pâques) vers le Royaume de l'Amour.  « Au soir de notre vie nous serons jugés sur l'amour » nous dit St Jean de la Croix. En clair, il s'agit de profiter de notre CDD terrestre pour apprendre à aimer. C'est la véritable priorité de notre vie terrestre, s'entraîner à aimer en actes et en vérité.

Voilà qui donne une vraie perspective pour la vie de couple (les conjoints s'éduquent à l'amour), la vie familiale mais aussi la vie fraternelle dans notre communauté paroissiale. Comme les galets sur la plage s'arrondissent les uns les autres sous l'action de la mer, les relations humaines nous polissent et arrondissent nos « angles »... Apprendre à aimer en toutes circonstances y compris les plus difficiles (deuil, maladies, chômage, séparations...) : voilà ce que signifie grandir en sainteté. Mais il est possible que toute notre vie terrestre ne suffise pas à cela. C'est tout le sens de la prière pour les défunts : nos chers défunts sont remis totalement à la miséricorde de Dieu. Ne pouvant plus rien pour eux-mêmes. ils dépendent de nos prières afin d'avancer dans la purification indispensable pour entrer dans la maison du Père. N'ayons pas peur de la mort terrestre, nourrissons notre espérance confiante de retrouver nos chers défunts en les confiant à Jésus-Christ, miséricorde du Père. Que Dieu nous bénisse ainsi que nos chers défunts !

Père Yves+