Un carême selon la « Vision »

Chers frères et sœurs,

 

              Comme je l’évoquais le mois dernier, nous avons commencé un processus de formulation de notre vision paroissiale. De quoi s’agit il ? D’une image claire, inspirée par l’Esprit Saint, d’un avenir désirable et plus conforme au règne de Dieu. Cette vision tient compte de notre histoire, des réalités de notre environnement actuel et de nos désirs les plus profonds pour vivre et partager la joie de l’Évangile. Autrement dit, c’est l’horizon vers lequel nous voulons tendre nos efforts pour cheminer ensemble « en suivant le Christ de plus près » comme dirait le Père Antoine Chevrier.

Le samedi 27 janvier, une trentaine de paroissiens ont accepté de réfléchir en petits groupes sur la formulation actuelle de cette vision : le fruit de ces échanges souvent enthousiastes sera repris en Équipe d’Animation Pastorale pour être « digéré » et intégré.

Pour accompagner ce travail de maïeutique, je souhaite que nous puissions vivre le Carême 2018 en nous laissant interpeller par trois aspects clés de la vision paroissiale : la famille, la consolation et l’accueil fraternel.

 

Si nous voulons que notre communauté paroissiale soit une véritable famille, il est important de prendre soin des familles présentes. Toutes les familles avec tous leurs membres sont les bienvenues dans nos églises. Quelle joie de voir de nombreuses poussettes dans les allées des églises ! Comme le dit la Vierge Marie à l’Ile Bouchard (où nous passerons durant le pèlerinage paroissial)  « je mettrai de la joie dans les familles ». Mais il y a aussi des souffrances au cœur des familles (cf le témoignage de Cyprien et Daphrose Rugamba présenté le 14 février à l’occasion du Mercredi des Cendres). C’est la raison pour laquelle lors du Dimanche pour tous du 4 mars nous vivrons un temps de prière pour les familles afin de présenter à Dieu les joies et les peines familiales et de recevoir la consolation du Seigneur.

Le lundi 12 mars nous vivrons une belle soirée de louange et de prière pour tous afin d’accueillir la miséricorde et la tendresse du Père.

Enfin, je désire ardemment que nous puissions vivre ce Carême en cultivant la culture de l’accueil fraternel et joyeux. Pourquoi ne pas prendre la décision de Carême suivante : je décide de rencontrer à chaque messe de dimanche une personne nouvelle ? On peut aller plus loin en s’invitant à la maison, en partageant un repas, un goûter, une promenade ...

Merci de prendre au sérieux cet appel qui fait écho aux paroles du Pape François demandant de  ne «jamais nous lasser de choisir la fraternité » La joie de l’Évangile, §91.

Bon chemin de Carême ! Père Yves+

 

 

 

Découvrez le nouveau site de l'ensemble paroissial :

www.nd-misericorde.com