Vivre comme le Ressuscité

Nous voici dans la joie du temps pascal. La bénédiction solennelle du jour de Pâques nous invite à prendre au sérieux le mystère de la Résurrection du Christ : « Par la résurrection de son Fils, il vous a fait déjà renaître : qu'il vous rappelle toujours à cette joie que rien, pas même la mort, ne pourra vous ravir. Ils sont finis les jours de la Passion, suivez maintenant les pas du Ressuscité ».

Les 28 néophytes, baptisés durant la Vigile pascale ou le jour de Pâques, n'oublieront pas la nouvelle naissance d'eau et d'Esprit-Saint de leur baptême ! Quel beau symbole que l'immersion complète : symbole de mort pour « l'homme ancien » « noyé » au fond de la cuve baptismale, symbole de vie pour « l'homme intérieur » ressuscité avec le Christ ! Plusieurs nouveaux baptisés m'ont témoigné de l'expérience profonde de joie qu'ils ont vécu au moment de leur baptême. Cette joie indicible est le signe sensible de la victoire du Christ Jésus sur toutes les puissances de haine et de mort qui se déchainent dans le monde.

La fête de Pâques est l'occasion de nous souvenir de notre propre baptême : faisons mémoire de la date de notre baptême et fêtons le dignement. L'enjeu est de « suivre maintenant les pas du Ressuscité ». Comment faire ? En prenant les moyens de faire grandir notre foi, notre espérance et notre charité en actes. Plus concrètement encore, une étude menée par des frères chrétiens évangéliques a mis en évidence 5 critères toujours présents dans les communautés chrétiennes en « bonne santé » (autrement dit en croissance, non seulement quantitative mais aussi qualitative, c'est à dire féconde et joyeuse de croire). Les 5 critères sont les suivants : prière, formation, communion fraternelle, service et évangélisation. Pour faire notre « bilan de santé spirituelle » au plan personnel et communautaire, il est intéressant de se demander où nous en sommes – où en est notre groupe paroissial - pour chacun de ces critères. Où en suis-je de ma vie de prière personnelle ? Est-elle quotidienne ? Où en sommes-nous de notre formation pour grandir dans l'intelligence de la foi ? Comment vivons-nous la fraternité effective avec les autres paroissiens ? Est-ce que nous rendons des services concrets aux autres ? Quelles initiatives prenons-nous pour faire connaître la joie chrétienne à d'autres ?

Dans la joie pascale, je vous donne rendez-vous aux assemblées paroissiales du 27 avril (pour les paroissiens de la Miséricorde du Père) ou du 28 avril (pour les paroissiens de Notre Dame des Apôtres) où toutes celles et tous ceux qui veulent faire grandir notre communauté chrétienne sont les bienvenus. Alléluia !

Père Yves+