vocations

Un jour, à l’occasion de la visite d’une paroisse, un évêque est accueilli par toute la municipalité avec honneur. Les habitants de cette commune de milieu rural attendaient cette rencontre avec impatience, car, depuis plusieurs années, il n’y avait plus de curé. A la fin du repas, le maire se lève pour faire un petit discours. Il s’adresse à l’évêque en lui disant : « Monseigneur, au nom de toute la commune, je vous en supplie, envoyez-nous un prêtre. Un village sans curé perd son âme ; nous avons besoin de l’homme de Dieu au milieu de nous, etc… » Quand le maire a fini de parler, l’évêque à son tour se lève et dit : « Monsieur le maire, je suis bien décidé à vous envoyer un prêtre, mais à une seule condition… » Le maire l’interrompt aussitôt pour s’exclamer : « Monseigneur, c’est déjà accepté ! » « Eh bien, reprend l’évêque, envoyez-moi des séminaristes, je vous enverrai des prêtres ! »

Cette petit histoire nous interroge : Serions-nous prêts à voir quelqu’un de notre entourage proche, un de nos enfants ou petits-enfants, devenir prêtre ou religieuse ? Une des difficultés aujourd’hui pour les vocations, c’est qu’on les considère un peu comme les autoroutes. C’est très bien quand ça passe chez les voisins. Cette année, 3 jeunes, Jean-Baptiste, Gaël et Nathanaël, seront ordonnés prêtres pour notre diocèse le samedi 28 juin.

Au terme de cette année, notre prière est avant tout un merci, une action de grâce. Il est juste de le remercier, c’est à dire de reconnaître ses bienfaits. Nous le remercions pour ces 3 futurs prêtres qui ont répondu à son appel pour le servir. Nous le remercions pour cette année qui s’achève, pour sa présence et sa force qui nous ont accompagnés dans les joies et dans nos peines. Nous le remercions pour le Père Jean-Baptiste, qui nous quittera en septembre pour  une nouvelle paroisse à Toulon, pour tout ce qu’il a donné à travers son ministère de prêtre, particulièrement auprès des adolescents, pendant 5 années à la paroisse de la Miséricorde du Père et une année à Notre Dame des Apôtres. Nous le remercions aussi pour le Père Thierry Cuilleret, qui rejoindra nos 2 paroisses à la rentrée. Enfin, pour tout ce qui nous a réjouis, encouragé, sanctifié au long de cette année, merci Seigneur ! Nous en voulons encore davantage !                       Père Samuel